mercredi 7 décembre 2016

Crème dessert caramel café

En surfant sur Pinterest l'autre jour, je suis tombée sur de magnifiques photos de crèmes desserts au  caramel et au café. Comme il est expliqué dans l'article de Un peu gay dans les coings, c'est la danette des Pays-Bas réalisée avec des bonbons caramel au café spécialité de La Haye.


Avec les proportions données, nous avons pu réaliser 4 crèmes desserts. La première que j'ai mangée, je l'ai trouvée un peu trop sucrée. Mais ça n'a pas été le cas la seconde fois. Probablement parce que nous avions préparé un tajine sucré/salé avant notre première dégustation de ce dessert et que j'étais arrivée à saturation de sucre ;).

Ingrédients :
  • 110 g de sucre
  • 500 ml de lait entier 
  • 3 c. à café de café en poudre 
  • 100 ml d'eau bouillante 
  • 3 c. à soupe de maïzena 
  • 2 jaunes d’œufs 
  • 1 pincée de sel

Préparation :

Diluer le café en poudre avec les 100ml d'eau bouillante (ou utilisez 100ml de café très fort).
Mélanger avec le lait entier.

Mettre le sucre dans une casserole à fond épais (pas antiadhérente de préférence) et faire chauffer à sec en remuant jusqu'à obtenir un beau caramel roux. Ajouter alors la moitié du mélange lait-café, en faisant bien attention : le caramel va saisir et le lait risque de vous éclabousser. Laisser le tout sur feu moyen en remuant régulièrement : le caramel durci va peu à peu se dissoudre dans le lait chaud.
Mélanger le reste du mélange lait-café avec les jaunes d’œufs, le sel et la maïzena.

Quand tout le caramel est dissout dans la casserole et que le mélange est bien chaud, ajouter la deuxième préparation en fouettant régulièrement jusqu'à ce que petits volcans se forment dans la crème. Laisser cuire encore 1 à 2 minutes en mélangeant bien puis retirer du feu. Verser la crème dans un bol et filmer avec du film alimentaire pour éviter la formation d'une peau.

Laisser refroidir puis mettre au frigo quelques heures.
Passer au blender ou donner un coup de pied-mixeur pour obtenir une texture très lisse avant de servir.

mardi 6 décembre 2016

Des minis mauricettes pour l'apéritif

Hello les gourmand(e)s ! Aujourd'hui on boulange ! Et on boulange pour l'apéritif :). Ca fait un moment que je voulais tester une version de minis pains à proposer en apéritif. J'ai d'abord pensé à des minis bagels mais j'ai finalement jeté mon dévolu sur les mauricettes, ces petits pains alsaciens très gourmands. On les a découvert avec mon chéri il y a 2 ans en passant un week-end à Strasbourg chez des amis et je n'ai pas eu le plaisir d'en remanger depuis. C'est chose faite, et je compte bien en refaire pour les faire goûter à mes proches à l'occasion des fêtes de fin d'année !

mauricettes apéritif

La recette provient du blog Juste histoire de goûter.

minis mauricettes

Ingrédients pour 10 petits pains :

Pour la pâte :
  • 250 g de farine
  • 1 sachet de levure sèche de boulangerie
  • 1 pincée de sel
  • 75 g d'eau tiède (à 35°C)
  • 75 g de lait tiède (à 35°C) 
  • 30g de beurre ramolli
Pour le bain :
  • 500 g d'eau
  • 8 g de sel 
  • 40 g de bicarbonate de sodium
Pour la finition :
  • 1 jaune d’œuf
  • 20 g d'eau 
  • gros sel, pavot ou sésame

mini mauricette

Préparation :

Dans un saladier, mélanger la farine et la levure.
Ajouter le sel, l'eau et le lait tiède puis mélanger jusqu'à ce que le mélange soit homogène.
Incorporer le beurre et pétrir jusqu'à obtenir une belle boule de pâte élastique.

Couvrir le bol d'un film plastique et laisser reposer la pâte à température ambiante pendant 1 à 2 heures, le temps qu'elle double de volume.

Préchauffer le four à 200°C.

Dégazer la pâte sur le plan de travail. Diviser la pâte en 10. Former des boules.

Dans une casserole, faire chauffer l'eau, le sel et le bicarbonate jusqu'à ce que le mélange bout. Plonger les pains entièrement dans le bain bouillonnant, les retirer immédiatement et les poser sur une grille couverte de papier sulfurisé. Ce bain donnera à vos pains une croûte brillante identique à celle des bretzels lors de la cuisson.

A l'aide d'un pinceau, dorer les mauricettes au jaune d’œuf battu dilué avec l'eau. Les inciser avec un couteau ou une incisette puis les saupoudrer de gros sel, pavot ou sésame.

Enfourner à 200°C pendant 10 à 12 minutes.

lundi 5 décembre 2016

Kougloff {recette Lenôtre}

Vous connaissez ma passion pour la boulange et notamment pour les brioches de fêtes. Après le premier panettone de 2016, voici mon kougloff de décembre !
Cette année, je me suis laissée tenter par la recette de Lenôtre trouvée chez Gourmand'Iz. Elle contient plus de beurre que les autres recettes déjà testées et est moins sucrée : la mie est filante et bien gourmande :). J'avoue que je n'ai pas suivi la recette à la lettre car je n'ai pas réalisé le sirop pour faire macérer les raisins. Ils ont seulement macéré dans un peu d'eau chaude mélangée a rhum.
Le temps de pousse est long mais le résultat en vaut la peine !!!

kougloff moelleux

Ingrédients :

Pour la pâte
  • 250 g de farine
  • 10 g de levure de boulangerie (1 sachet de levure sèche)
  • 100 g de beurre mou 
  • 30 g de sucre semoule 
  • 5 cl de lait 
  • 2 oeufs 
  • 1 pincée de sel
puis
  • 100 g de raisins secs
  • 4 c. à soupe de rhum 
  • 100 g de sucre semoule 
  • 100 g d'amandes effilées 
  • amandes entières 
  • 50 g de sucre glace 
  • 1 œuf
  • 50 g de beurre pour le moule et le nappage


kougloff de lenotre

Préparation :

La pâte à kougloff

Dans un bol pétrisseur, mettre le sel et le sucre, puis la farine , puis la levure émiettée (ou levure sèche).
Pétrir à petite vitesse et ajouter en une fois les œufs entiers.
Continuer à pétrir, la pâte devient rapidement ferme, homogène et lisse.
Pétrir pendant 15 minutes à vitesse moyenne, la pâte devient souple et s'étire facilement entre les doigts sans se casser.
Quand la pâte est souple, repasser à petite vitesse et incorporer très rapidement le beurre en morceaux.

Le pétrissage étant terminé, rassembler en boule dans un bol de 3 l et couvrir d'un linge propre. Laisser reposer 1h30 à température ambiante. La pousse est terminée lorsque la pâte a rempli le bol.

Rompre la pâte à la main en deux fois et laisser pousser 2 heures au réfrigérateur.

Rompre à nouveau la pâte et laisser la nuit au frais.

Le lendemain :

Préparer un sirop en portant à ébullition l'eau additionnée du rhum et du sucre. Faire macérer les raisins dans ce sirop pendant 1 heure. J'ai donc sauté l'étape du sirop. Les raisins ont mariné 1 heure dans un mélange eau frémissante-rhum.

Beurrer le moule à kougloff et le chemiser d'amandes effilées. Au fond du moule, vous pouvez aussi placer des amandes entières dans les cannelures.

Sur le plan de travail fariné, abaisser la pâte en un long rectangle (prendre la mesure du moule c'est mieux!). Étaler régulièrement les raisins égouttés et rouler la pâte sur elle-même en un boudin bien serré pour faire adhérer les raisins.
Poser ce boudins au fond du moule en cercle en soudant les deux côtés.

Laisser pousser à 25°C minimum pendant 2 heures. La pâte sera montée jusqu'au 3/4 du moule.

Préchauffer le four à 200°C, un quart d'heure avant.

Enfourner et cuire 30 minutes. Si le kougloff dore trop après 20 minutes de cuisson, le recouvrir d'un papier aluminium. La cuisson est terminée si la lame d'un couteau piquée dans le kougloff ressort sèche.

Démouler chaud et badigeonner toute la surface de beurre fondu avec un pinceau. Saupoudrer de sucre glace.


Les autres recettes de kougloff :